M-KUN-290740

La Huitième dans les montagnes enneigées de Kun Lai.

Modérateur : Officiers

Répondre
Avatar du membre
Olrek Grondhiver
Membre
Messages : 16
Enregistré le : jeu. 7 mai 2020 23:19

M-KUN-290740

Message par Olrek Grondhiver » sam. 15 août 2020 15:51

Image Date : 29.07.40
Lieu : Sommet de Kun Lai - Pandarie
Montagnards : Forgrûnd Tonne-martel, Siobhan Mornebrise, Boldruk Barbacier, Krant Orune, Svana Rudorage, Törann Tournepoing, Olrek Grondhiver
Civils impliqués - ou autre : Agents de la Triade de Jade
Type de mission : Frappe tactique - Sabotage et réquisition de matériel

Les faits : Le pandarène qu'on ramené du village de Binan nous a donné l'emplacement d'un des entrepôt de la Triade. Fallait qu'on en ait le coeur net, et dans le cas où ce serait pas du flan, priver la Triade de sa marchandise, quelle qu'elle soit.

On s'est donc mis en route selon les indication du gars pandarène, Bei Fong, de ce que je me souviens. Il s'est avéré qu'effectivement, l'entrepôt était bel et bien là, au sein de muraille, normalement défendue par les Pandashan, qui, pour une raison ou une autre, avaient décidé de faire la fête ce jour là. A moins d'un traquenard, ça s'annonçait pas trop mal.

Cela étant dit, on a pigé depuis le temps que les gars de la Triade était de sacrés vicelards. Une fois devant les portes de l'entrepôt, on a commencé avec le camarade Törann à vérifier tout ce qui était vérifiable pour par se faire attraper par un piège. Une fois à l'intérieur, je me suis dit qu'on pouvait enfin relever la tête et avancer. Penses-tu... J'ai traversé la salle direction la marchandise sans me rendre compte que les dalles aussi étaient piégées... Un sacré coup de veine... C'est Törann qui a repéré le mécanisme et qu'a donné aux autres la marche à suivre. On a pu récupérer un peu de matériel pendant que le Caporal Orune montait inspecter l'étage. Avec Svana, on a décidé de lui emboiter le pas et de grimper l'escalier en sourdine. On est arrivé en haut juste à temps pour voir notre brave Caporal disparaître tout d'un coup, comme aspiré par le ciel en un claquement de doigt ; puis plus rien.
On a lancé l'alerte et les autres nous ont rejoins. A peine rassemblé sur la muraille, branle-bas de combat, les mêmes pandarènes en tenue noire se sont mis à débarouler de tous les côtés. Il en venait du bas, du surplomb au dessus de nous, de partout. On avait eu le temps de repérer que le Caporal avait était emmené sur le toit, mais du peu qu'on pouvait en juger, il était inconscient.
Pas d'autre choix que d'engager le combat, on s'est replié pour se mettre en formation et l'affrontement a commencé... Jusqu'à ce que le colosse se pointe.

Déjà qu'un pandarène c'est gros... Celui-là était plus gros que les gros... Et puis rapide avec ça ! Jamais vu un truc aussi gros bouger aussi vite... Il agitait des bâtons reliés par des chaines, un peu comme des petits fléau à grain.

Face à un bestiau pareil, j'ai pas hésité longtemps avant d'envoyer Tonton... Et ben sur ma barbe... Il en réchappé le bougre...

Après, c'est le trou noir... je me souviens avoir vu le plafond de la salle défiler devant mes yeux, et plus rien. Je me rappelle vaguement de la voix du Lieutenant Mornebrise, puis de celle du Caporal Orune... J'ai rouvert les yeux et le gros pandarène était toujours debout, mal en point, mais pas encore à terre. Je me souviens m'être rué sur lui en gueulant, et après ça, rideau. Quand j'ai repris conscience, j'étais au temple, et les camarades étaient tous en vie, ils avaient vaincu Rokku Ming, le fameux colosse, un des champions de Yao.

Conclusions : Mission accomplie, tout est le monde est encore en vie, on a réquisitionné les marchandises de l'entrepôt et le colosse a été abattu.
Blessés : Y'a eu de nombreux blessés pendant cette opération, faudra regarder les registres de l'infirmerie pour le détail puisque j'en fais moi même partie.

Signature : Image

Répondre