M-KUN-150740

La Huitième dans les montagnes enneigées de Kun Lai.

Modérateur : Officiers

Répondre
Avatar du membre
Siobhán Mornebrise
Administrateur du site
Messages : 98
Enregistré le : ven. 31 janv. 2020 18:05

M-KUN-150740

Message par Siobhán Mornebrise » ven. 24 juil. 2020 12:38

Image Date : Le 15/07/40
Lieu : Sommet de Kun Lai - Pandarie
Montagnards : Second Siobhán Mornebrise, caporal Krant Orune, soldats Olrek Grondhiver et Törann Tournepoing, recrue Branaed Tan'kahir.
Civils impliqués - ou autre : Khuran Ysaar et sa harde, Buran Khal
Type de mission : "Diplomatie"

Les faits : Nous y revoilà. Enfin, pour ceux qui ont déjà vécu cette foutue journée. Encore une fois, Noridormi s'est manifestée pour nous dire que la harde yaungole venait nous chercher, et cette fois elle n'a pas manqué d'ajouter que c'était notre dernière chance de rallier ces gros boeufs.

Par chance, l'oiseau de Branaed avait été le seul la première fois à voir le chemin qui nous avait menés devant la tente de Khuran. Comme nous connaissions le chemin, nous pouvions avoir une longueur d'avance afin d'éviter un cruel destin une seconde fois. Notre plan, si l'on peut appeler cela comme ça, était de mettre notre paquet sur la table, en somme. Grâce à l'engin terrible de Tibur et d'Olrek, nous avons coupé la harde en pleine course, fonçant entre les herbes sèches comme un éclair fend le ciel, distançant leurs yaks trop lourds. Pas de sacs sur la tête ni de liens dans le dos pour nous cette fois, nous étions insoumis. Nous sommes entrés dans le village yaungol dans une pétarade assourdissante faisant fuir quelques bovidés et sortir en trombe le chef inquiet. Notre machine composite et informe attira l'attention plus que nous. De fait, cette arrivée plut à Khuran Ysaar qui reconnut notre courage et notre audace. Sa harde quant à elle arriva peu après, la queue entre les pattes.

Le vieux yaungol nous fit entrer sous sa tente. Aussi pour presser la chose, nous avons très vite entamé les pourparlers, demandant à nouveau une alliance et à prouver notre valeur cette fois par la musique. Le hic, c'est que personne ne savait jouer, et Dirk était encore occupé à je ne sais quoi. On a fait de notre mieux avec des moyens farfelus et peu conventionnels. Autant dire que ça a échoué, et qu'on a quand même dû se retaper le champion, Buran Khal. Cette fois, le combat fut plus aisé, normal avec plus de bras, mais le champion avait aussi eu ordre de retenir ses coups. Buran fut naturellement épargné en fin de duel, non sans quelques protestations des deux camps. L'alliance de la harde et des montagnards fut conclue, bien qu'elle semble tout de même fragile.


Conclusions : Le champion de la Harde Buran Khal fut épargné après qu'il se soit rendu bien amoché. Buran est un mastodonte et un guerrier de grande valeur. Bien que nous ayons eu à l'affronter et qu'il ait manqué raccourcir certains d'entre nous à l'occasion, il demeure un soldat précieux face à la Triade.

Je tiens à rappeler aux capuches vertes qu'en tant que militaires et soldats du Conseil des Trois Marteaux, nous sommes soumis à nos propres lois. Aussi, il convient de faire preuve de clémence et de miséricorde, mais aussi et surtout de sagesse et de justice. Nous ne sommes pas les bourreaux de tout ce qui tient une arme dans ce monde. Les Montagnards ne sont pas des mercenaires, la loi du talion ne nous concerne pas. À bon entendeur.

Blessés : Les coups furent partagés par l'ensemble des montagnards.

Signature : Image

Répondre