I-TRE-170340

Un mystérieux Sombrefer en veut à la Huitième... C'est ici que commence la traque.

Modérateur : Officiers

Répondre
Avatar du membre
Siobhán Mornebrise
Administrateur du site
Messages : 98
Enregistré le : ven. 31 janv. 2020 18:05

I-TRE-170340

Message par Siobhán Mornebrise » mer. 18 mars 2020 17:10

Image Date : 17.03.40
Lieu : Âtrepierre, Tréfonds
Montagnards : Sergent Boldruk Barbacier, Soldat Siobhàn Mornebrise, Recrue Krant Orune, Rega
Civils impliqués - ou autre : Soigneterre Karundo
Type de mission :"Diplomatie"

Les faits : Méditant tout en nous gardant à l’œil, Karundo sembla un moment troublé. Rega le sorti de sa transe, comme toujours, avec une petite baffe. Réveillé, il ne prit pas la mouche, troublé par ce que sa double-vision lui avait permis de voir dans les strates : la discorde entre les peuples du tréfonds. La bataille opposait les terrestres aux troggs de pierre. L'assaut avait été lancé par ces derniers et bien sûr qu'ils se prenaient une dérouillée monumentale. L'idée était en partant de faire cesser le combat avec diplomatie et de rétablir l'équilibre et l'entente entre les deux camps. L'idée.

Arrivés sur place, nous avons fait face à deux groupes d'idiots. On baragouine dans toutes les langues possibles pour leur dire de nous écouter quelques minutes, mais rien à faire, ils se foutent sur la mouille et commencent à vouloir s'en prendre à nous. Les troggs furent les plus sages, comme quoi. Après quelques horions de terre et toujours aucune écoute de leur part, Barbacier ouvrit la bouche et gueula un bon coup, pendant que Krant et Karundo soignaient les troggs à moitié crevés. Étrangement, son cri a rameuté les petits voûtés qui l'ont suivi comme un roi. Sans doute une affaire de phéromones et de taille de gonades.

On a envoyé les troggs à l'arrière pour que Krant leur fasse des dessins, et surtout pour n'avoir à gérer qu'un front. Les terrestres bien qu'un peu moins débiles, n'ont pas plus écouté. Ils nous ont chargés plusieurs fois, sans succès, comprenant très bien ce qu'on leur disait mais s'en tamponnant le coquillard. Toujours bercé par le concept fameux de diplomatie, Barbacier se jeta dans la mêlée et leur coupa les bras. Ca a marché, même si c'était pas vraiment utile. Ils ont fuit, et le chef a rappliqué, parlant relativement bien le commun, en plus. Ce que je n'ai pas précisé, c'est que les deux camps se battaient avec des armes de chez nous !

De fait, les gars de Thagmar faisant route vers le nord se sont fait passer pour des adorateurs de Therazane. Ils ont fourni les armes aux troggs en leur disant que les terrestres étaient responsables pour le pilier et leurs malheurs, et ont fourni ensuite les armes aux terrestres pour se défendre. Face à leur bêtise et celle de la supercherie, les deux camps se sont excusés et nous ont offert un présent. Minolin Mirepierre, le chef des terrestres nous a promis sa bénédiction en cas de coup dur sur le terrain, nous disant qu'il suffirait d'un signal pour qu'ils fassent résonner les cristaux géants de vitalité. Il m'a également confié une bague en étant un fragment. Pour faire bonne figure, le chef des troggs nous a donné ses osselets magiques, qui lui auraient permis de survivre à la bataille. Eh puis... voilà, on s'est rentrés.

Conclusions : Diplomatie : nom féminin, désigne l'habileté et le tact dans la conduite d'une affaire commerciale, politique ou sociale, sans avoir à couper des bras ou tuer ses interlocuteurs.

Blessés : Rega a encore pris quelques coups.

Signature :
Image

Répondre