M-FOR-090340

Un mystérieux Sombrefer en veut à la Huitième... C'est ici que commence la traque.

Modérateur : Officiers

Répondre
Avatar du membre
Krant Orune
Membre
Messages : 53
Enregistré le : lun. 17 févr. 2020 13:21

M-FOR-090340

Message par Krant Orune » lun. 9 mars 2020 23:21

Image Date : Le 09/03/40
Lieu : Forgefer - Prison du Gouffre
Montagnards : Bugli Brave-Tempête, Ciffréo Coeur-Vêlagé, Lamara Ormartel, Siobhán Mornebrise, Krant Orune
Civils impliqués - ou autre : /
Type de mission : Mission

Les faits :

Plusieurs jours s'était passé depuis notre dernière interaction avec la Matronne Lugubre, et depuis le meurtre de Bragok Tombepierre. Lamara et moi-même lui avons donc rendu une visite, en tenue de civil afin de négocier les informations sur la prochaine cible de Thagmar, tandis que le reste du groupe attendaient plus loin à l'extérieur pour nous aider en cas de pépin. Si nous n'avions pas de moyen de vérifier certaines informations émise par la Matronne (sa non-implication avec Thagmar, ou ses ressources), je n'ai pour ma part trouvé aucun signe magique provenant de Thagmar dans son antre.

Elle nous aura indiqué la prochaine cible du dément: un certain Frabor Cogne-Acier, également un ancien membre des Fils de Ragnaros, détenu dans la prison du Gouffre, purgeant une peine à perpétuité pour divers méfaits. Elle nous a garanti sa survie jusqu'à notre rencontre, et selon ses dires, que quand bien même elle aurait les ressources et les moyens de s'occuper de Thagmar, elle aurait d'autres plans bien plus important, et préférait gagner quelque chose, comme un "service" de la part de notre régiment en échange de cette information.

Nous nous sommes ensuite rendu à cette prison pour dénicher Frabor et lui soutirer des information sur notre ennemis. Ce dernier nous a révélé que Thagmar était déjà un fou à l'époque des Fils de Ragnaros, qu'il souhaitait tout brûler, et qu'il a été rejeté du groupe par Benzimar. Son récit se fit interrompre soudainement par son camarade de cellule, Belmar Barbeplume. Et si Barbeplume est plus fort que l'épée, sa dague est moins rapide qu'un fusil, celui du Commandant l'ayant intercepté avant qu'il ne puisse ôter la vie de Cogne-Acier.

Selon mes sens, confirmé également plus tard par Lamara, il semblerait que la dagué avait été ensorcelé par Thagmar pour forcer son détenteur à suivre sa volonté, ici en l'occurence, d'essayer de tuer Frabor.

Ciffréo et Siobhán auront donc interrogé l'assaillant blessé, tandis que nous autres aurons surveillé l'entrée pour éviter de nous faire surprendre. Ils auront été ensuite séparé dans différentes cellules pour leur sécurité. Nous aurons apprit que Thagmar avait menacé de s'en prendre à la famille de Belmar, mais également qu'il avait eu accès à la cellule pour donner la dague, grâce à l'aide d'un des gardes présent deux jours plus tôt. Quelques minutes plus tard, l'alarme par les cloches aura été sonnés, et une émeute de prisonnier aura éclaté dans l'établissement, nous forçant à nous replier et fuir le plus rapidement possible en profitant du chaos.

Une fois tous arrivé par là où nous étions arrivés, à l'entrée de la prison, nous aurons tenté de refermé la grande porte, en vain. Nous avons du tenir défensivement le lieu, avant que nous réussissions finalement à calmer la révolte.

Après avoir demandé aux gardes de nous donner le plus rapidement possible le registre de patrouille des gardes, nous seront rentrés à l'auberge nous hébergeant afin de préparer notre prochaine marche à suivre.

Conclusions :

Il semblerait que Thagmar ai plus d'amis que nous le pensions. La Matronne aura tenu parole cette fois-ci, mais que nous cache-t-elle d'autre? Reste encore notre "dette" envers elle à résoudre. Lamara va essayer de déchiffrer ce qu'elle pourra de la piste qu'offre la dague.


Blessés : Bugli Brave-Tempête (Morsure au bras par un prisonnier)

Signature : Krant Orune

Répondre