Il existe au large de Ménéthil une île-prison du nom de Grim Khatraz. Née de la coopération des Marteaux-Hardis et les Barbe-de-Bronze à la fin de la Guerre des Trois Marteaux, cette incroyable forteresse avait pour finalité d'y incarcérer les pires criminels de guerre sombrefer. A présent, cette prison de haute sécurité abrite les plus farouches ennemis du conseil des Trois Marteaux.

Alors que Theramore fumait encore, l’État-Major échafauda des représailles dans le plus grand des secrets. L’opération Avalanche visait au sac du village Loup-de-Givre de Froide-Tanière en Altérac et au massacre des femmes et des enfants restés seuls sur place pendant que les guerriers étaient au front. Entre-temps, une paix relative fut instaurée entre la Horde et l’Alliance. Malheureusement, un bataillon avait déjà été envoyé sur place pour commettre des atrocités considérées alors de bonne guerre. De retour chez eux, les guerriers Loup-de-Givre submergent les Montagnards et écoulèrent leur sang sur la poudreuse blanche de la vallée. Devant cet échec, l’État-Major abandonna les capuches vertes à leur sort et fit des pieds et des mains pour effacer cet événement de l’histoire. Tous furent déclarés morts dans des circonstances diverses et variées et leurs cercueils parfois vides furent enterrés en grande pompe pour éviter tous soupçons.

Le Bataillon Noir était initialement le huitième bataillon des montagnards de Forgefer. Réservée aux missions ultra secrètes ou classées “code rouge”, la première Huitième n’était  connue que de rares membres de l'État Major. Abandonnés à leur sort lors de l’Opération Avalanche, ces barbouzes rassemblèrent les restes de leurs troupes pour obtenir vengeance et réparation.

Aux premiers bruits de la prise de Grim Khatraz par un groupuscule terroriste, le sergent Zim Pliskerine fût envoyé sur l’île par l'État-Major afin d’en apprendre plus. Afin de s’infiltrer dans la prison de haute sécurité, il devait utiliser les boyaux du Rocher : la mine abandonnée de Gol Thoram.