M-KUN-230740

La Huitième dans les montagnes enneigées de Kun Lai.

Modérateur : Officiers

Répondre
Avatar du membre
Branaed
Membre
Messages : 5
Enregistré le : lun. 6 juil. 2020 21:51

M-KUN-230740

Message par Branaed » dim. 26 juil. 2020 14:23

Image Date : Le 23/07/40
Lieu : Sommet de Kun Lai - Pandarie
Montagnards : Second Siobhán Mornebrise, Commandant Forgrûnd Tonne-Martel, caporal Krant Orune, soldats Olrek Grondhiver et Törann Tournepoing, recrues Svana Rudorage et Branaed Tan'kahir.
Civils impliqués - ou autre : Villageois de Binan.
Type de mission : Reconnaissance.

Les faits : La nouvelle recrue Svana Rudorage est arrivée tôt le matin avec un ravitaillement de quelques rations et trousses de soin, déposés par « Looping ».

Après un court petit-déjeuner, nous avons été briefé sur la situation : Siobhán a réussi à lire dans l’esprit de la prisonnière. Il semblerait que la Triade de Jade ait été au départ un refuge, une organisation ayant pour objectif de protéger des attaque Yaungol. La Triade était à l’origine dirigée par trois Pandaren, Zanshira et les deux frères de son défunt amant. Le siège de la Triade était dans les montages vertes au sud de Kun-Laï.
Notre mission était donc de partir en reconnaissance pour trouver ce lieu, obtenir un maximum d’informations pour nous rapprocher de Zanshira.

Arrivé au pied des montagnes, nous nous sommes confrontés à un petit village Pandaren peu accueillant. Choquant, connaissant l’hospitalité habituelle des Pandaren. Nous avons exploré les recoins du village pour tenter de trouver un passage vers le repaire entrevu par Siobhán. Krant a tenté sans grand succès d’obtenir des informations de la part des villageois.

J’ai pu envoyer mon faucon, Niall, repérer tout passage possible depuis les aires, et il repéra rapidement une porte secrète près d’un cours d’eau qui sortait de la montagne. La compagnie était en train d’explorer cette zone, car une telle rivière était probablement souterraine, signe d’une grotte qui pouvait servir de passage.

En cherchant l’entrée, la compagnie est tombée sur des caisses. Un enfant pandaren a fait mine d’approcher, l’air hagard, probablement drogué, puis s’est jeté sur une des caisses trouvées. Il a été rapidement maîtrisé et son état stabilisé par la magie sacrée de Krant . Une fumée rouge s’est élevée d’une des maisons du village, probablement une alerte lancée à la Triade. La compagnie s’est alors rapidement engouffrée dans la caverne.

Après avoir trouvé l’entrée, il s’est rapidement avéré que la caverne qui servait aussi de repaire de matériaux de contrebande. La compagnie a commencé à examiner et piller différentes caisses, pour récupérer tout ce qui était possible. Certaines ont été mises à l’eau directement. Le Commandant a alors fait un bref rappel à l’ordre, s’exclamant que la compagnie n’était pas là pour récupérer du matériel mais pour avancer rapidement vers le repaire. D’autant plus qu’une épaisse brume verte faisait lentement mais inexorablement son chemin depuis l’entrée de la caverne, menaçant de rattraper le groupe.

Le passage sous-terrain était piégé et plusieurs Montagnards furent légèrement blessés au pieds. Un mécanisme permettant de désactiver les pièges était gardé par deux énormes Pandarens, plus massifs et gras que tous ceux que j’ai pu voir jusqu’à maintenant. Malgré tout, nous avons réussi à nous en défaire, Torann les ayant massacrés littéralement à coup de pioche, tel un bierserker des légendes.

Une fois les pièges désactivés, la compagnie a pu avancer sans plus d’encombre. Le passage débouchait sur un point d’eau au milieu d’un étroit plateau verdoyant où volaient de nombreux insectes. La nature particulière du terrain et son isolement me font m’interroger sur la possibilité d’espèces endémiques à ce lieu. Le chemin continuait dans les hauteurs, et après avoir emprunté des ponts et escaliers de bois et de bambous relativement bien entretenus, nous arrivâmes au point culminant où se trouvaient deux petites maisons.

Restant en retrait pour faire le guet, Niall dans les airs pour repérer tout menace, le reste du groupe se sépara afin d’investiguer les deux cabanes. Dans chacune d’elle, la compagnie trouva un pandaren prisonnier et probablement torturé. L’un était dans un état critique, l’autre dont les yeux avaient été crevés était cependant en meilleure forme et capable de parler. Après un court interrogatoire, les deux pandaren se sont révélés être les deux autres chefs de la Triade. D’après les encoches gravées sur un des murs, cela fait au moins trois ans qu’ils sont gardés prisonniers ici par Zanshira.

Pendant que le groupe recueillait des informations, je pu apercevoir à travers Niall que l’entrée de la grotte était désormais close, fermée par un mur de jade, de la même couleur que la brume qui nous poursuivait. Probablement l’œuvre d’une sorcellerie de la Triade. Sans possibilité de rebrousser chemin, nous sommes donc coincés dans les hauteurs, le temps de trouver une solution pour sortir de là. Sans mon corbeau, je ne peux envoyer de message de secours. Il est probablement trop risqué pour Forgrûnd se te transformer en griffon et de nous faire voyager deux par deux. Olrek et Törann ont commencé à étudier le mur de jade pour libérer la voie, tandis que Svana et moi-même tentons de trouver de quoi nourrir tout le monde.


Blessés : Seules quelques blessures légères à déplorer.

Signature : Branaed Tan'kahir

Répondre