M-NID-041238

Tous les rapports de cette campagne se situant dans le nord.
Répondre
Avatar du membre
Forgrûnd TonneMartel
Membre
Messages : 21
Enregistré le : mar. 29 mai 2018 18:20

M-NID-041238

Message par Forgrûnd TonneMartel » mer. 5 déc. 2018 15:16

Image Date : 04/12/38

Lieu : Nid-de-l'Aigle, Hinterlands

Montagnards : Lieutenant Forgrûnd Tonne-Martel, Montagnard Gaelin Fièrebarbe

Civils impliqués - ou autre : Bragar Duremplume

Type de mission : Interrogatoire

Les faits : Suite à l'intervention à Alterac (voir rapport du 27/11/38), la Huitième a été séparée en deux groupes chargés de missions distinctes. Tandis que le Second Skäli Brave-Tempête, le Sergent Boldruk Barbacier et la Recrue Thorgrim Fléau-Rouge partait à Alterac enquêter sur la maison de Monsieur Duremplume, Gaelin Fièrebarbe et moi-même sommes restés pour interroger ce dernier. Il nous a révélé que les trolls l'ayant attaqués étaient fort bien bâtis, et particulièrement résistants à la douleur. Il a pu le vérifier en abattant l'un d'entre eux qui semblait ne pas réagir aux impacts de balle dans un premier temps. Il nous a également révélé que sa maison avait été construite sur ce qui pourrait être un ancien cimetière.

À la suite de l'interrogatoire, le Montagnard Fièrebarbe a procédé à un rituel pour analyser la chemise de monsieur Duremplume ayant été en contact avec l'un des trolls. Il y a décelé des traces de ce qui semble être une drogue.

Après ce rituel, j'en ai effectué un autre moi-même avec le griffon de Monsieur Duremplume, liant mon esprit au sien en rêve grâce à l'aide de Fièrebarbe, et j'ai ainsi pu explorer ses souvenirs. Il aurait donc vu un Réprouvé bien habillé ordonner la mise à l'eau d'une cage remplie de trolls Vilebranche au comportement étrange. Ces trolls semblent être ceux sortis du lac pour assiéger la maison de Monsieur Duremplume.

Conclusions : Il est probable que le mort-vivant aperçu par le griffon soit le Baron Althus Vilcreux, dont nous avait parlé Mumbasaï. Les trolls en question seraient donc des cobayes ayant pris sa fameuse drogue de combat. Drogue qui semble en effet grandement augmenter les capacités physiques de ses consommateurs au détriment de leurs capacités cognitives. Un cadavre a d'ailleurs été ramené par le groupe du Second Brave-Tempête et envoyé à Forgefer pour examen.

Quoi qu'il en soit, si le Baron Vilcreux parvient à mettre au point sa drogue et à la débarrasser de ses effets secondaires, elle pourrait constituer une arme formidable contre l'Alliance et nous mettre tous en péril.

Blessés : /

Signature : Lieutenant Forgrûnd Tonne-Martel

Avatar du membre
Skäli Brave-Tempête
Administrateur du site
Messages : 62
Enregistré le : mer. 2 mai 2018 21:37

Re: M-NID-041238

Message par Skäli Brave-Tempête » mer. 5 déc. 2018 18:39

Image Date : 04/12/38

Lieu : Nid-de-l'Aigle, Hinterlands

Montagnards : Recrue Thorgrim Fléau-Rouge, Sergent Boldruk Barbacier, Second Skäli Brave-Tempête

Civils impliqués - ou autre : /

Type de mission : Investigation

Les faits : Envoyés investiguer la maison du palefrenier Duremplume, nous avons constaté la présence de trois trolls Vilebranche dans le périmètre. Il semblaient atteints du même mal que les autres trolls abattus lors de la précédente opération. Sur mes ordres, le sergent Barbacier a mené l'opération afin d'aborder la maison et limiter l'assaut simultané sur les trois trolls présents.

Nous avons donc réussi à abattre un premier troll isolé, puis à pénétrer dans la maison, malgré l'arrivée impromptue d'un deuxième troll. Une fois ce dernier abattu, et arrivés à l'intérieur de la maison, le sergent Barbacier a découvert un trape menant à une cave. Un autre troll nous y attendait et celui-ci parvint à la faveur de l'effet de surprise à me mordre sérieusement au bras. La recrue Fléau-Rouge est alors arrivée pour nous prêter main forte et s'est lui aussi fait mordre dans le combat qui s'ensuivit. On a pu noter la force incroyable de ces créatures, leur totale insensibilité à la douleur et leur dangerosité intrinsèque même gravement blessés.

Après avoir fouillé la cave, le sergent Barbacier a découvert une grande quantité de Tombeline, qui pousse souvent près des cimetières. Or la maison ayant été construite sur un ancien site funéraire, nous avons décidé de creuser afin de vérifier la présence ou non d'objet ayant pu susciter l'intérêt des trolls Vilebranche. Rien de tel ne fut découvert à la suite de nos fouilles et nous avons décidé de retourner directement au fortin de Nid de l'Aigle avec un échantillon de Tombeline et le cadavre du premier troll encore intact, le dernier n'étant pas dans un état suffisamment exploitable pour un examen approfondi.

Malgré notre effort de discrétion pour sortir de la maison, le passage du sergent Barbacier fut aussitôt remarqué par un troll qui rôdait non loin. Il semblerait que c'est la présence de Tombeline dans ses effets personnels qui ait déchainé le troll, qui relâcha aussitôt son assaut après avoir atteint l'échantillon de Tombeline. Il fut décidé de profiter de la diversion ainsi offerte pour se replier et éviter un nouvel assaut à l'issue incertaine.

Conclusion : La Tombeline déclenche des réactions d'une violence accrue de la part des Trolls Vilebranche ayant subi les expériences de Vilcreux. Ils semblent à sa recherche de manière obsessionnelle, comme s'ils en étaient gravement dépendants.

Blessés : Thorgrim Fléau-Rouge, Skäli Brave-Tempête

Signature : Second Skäli Brave-Tempête

Boldruk Barbacier
Membre
Messages : 14
Enregistré le : jeu. 3 mai 2018 16:54

Re: M-NID-041238

Message par Boldruk Barbacier » mer. 5 déc. 2018 18:50

Une note aura été adjointe au rapport, comportant les éléments que le sergent aura pu obtenir sur la tombeline auprès des herboristes marteaux-hardis.
Tombeline

Emplacement :

Royaume de l'est :


• Bois de la Pénombre
• Monastère écarlate
• Les Paluns
• Hautes-terres Arathies
• Contreforts de Hautebrande
• Montagnes d’Alterac


Kalimdor :


• Souilles de Tranchebauge


Description :


La Tombeline est une mousse de couleur verte se développant dans les environnements riches en nitrate et se nourrit de matière organique en décomposition en plus d’énergies volatiles de non-vie. Ce qui explique qu’on la retrouve principalement dans les cimetières mais l’on peut la retrouvé également dans des endroits humides comme les sous-bois, sur de l’écorce ou sur des rochers mais toujours à proximité de sources « corrompues », et de matières organiques en décomposition.

Grâce à sa tolérance à la dessiccation, elle peut survivre à l’état déshydraté. La Tombeline est un bon indicateur de pollution et/ou de corruption des terres.

Dépourvues de racines et de lignine, ses rhizoïdes permettent l'ancrage au substrat. Elle est dépourvue de tissus conducteurs comparables à ceux des plantes à graines : son appareil végétatif ne contient ni xylème, ni phloème.

La structure de la plante est simple, peu d’organes sont clairement différenciés, on parle dans ce cas d’une structure « thalloïde ». Ses feuilles sont simples (une à trois couches de cellules) et avec des stomates, la tige ne possède pas de tissus conducteurs comparables à ceux des plantes à graines ni même des fougères. Elle ne possède pas de racines, simplement des rhizoïdes servant au support de la plante pour un ancrage plus important.

La Tombeline fait partie des plantes des plus répugnantes et dangereuses à récolter car nécessitant bien souvent de déranger (voir profaner) les tombes des défunts sur lesquelles elle apprécie élire domicile.



Utilisation :


En raison de son lieu de croissance, cette plante a mauvaise réputation auprès des croyances populaires, et à juste titre, car elle est utilisée dans la préparation de potions liées au domaine de l’ombre.


Alchimie :

• Huile des ténèbres
• Potion de protection contre l’Ombre


Calligraphie :


• Pigment doré
• Pigment brûlé


NB :

Prudence aux herboristes désirant troubler le repos des défunts afin de récolter de la Tombeline. De nombreux témoignages farfelus laissent entendre que les morts peuvent parfois s’enhardir lorsqu'ils sont dérangés.

Répondre